Est-ce que la qualité et l’heure du dîner affecte la condition physique ultérieure de l’enfant?

L’obésité aussi chez les adultes et chez les enfants, est une condition grave et un objet principal d’une étude des scientifiques, afin de gérer à démêler les raisons de son augmentation ces dernières années, mais aussi de parvenir à lui faire face efficacement!obesite-infantile-phenq-france

Des nombreux régimes d’adultes, en cherchant à limiter la graisse corporelle et le poids corporel, recommandent d’éviter le dîner (surtout tard le soir) et proposent une collation légère (comme une salade, un yaourt ou un fruit) environ à 18 heures à 19 heures.

Alors l’heure du dîner joue un rôle pour le gain du poids corporel?

Comment est-ce que l’obésité est associée (si en effet elle est associée) avec le moment des repas?

Qu’est-que les recherches montrent et qu’est-que les experts recommandent pour la lutte contre l’obésité infantile?

Selon des études récentes, «il semble que l’heure du dîner n’est pas associée en aucune façon avec le développement de l’obésité infantile», disent les experts. Même après 20 heures, un enfant peut manger en toute sécurité, sans aucun risque d’augmentation de son poids corporel.

Des études antérieures mentionnaient que les repas influencent sur le rythme cardiaque de l’individu, en changeant ainsi les travaux métaboliques qui sont effectués dans son corps! Mais cela conduisait aussi au gain du poids corporel…

Comment donc la nouvelle recherche nie la plus antérieure?

Où se cache la vérité?

Peut-être finalement la différence se situe entre les enfants & les adultes?

Mais allons-y voir d’abord ce que l’étude a montré. La recherche a été menée par des chercheurs du King’s College de Londres, en utilisant des informations et des données du UK’s National Diet and Nutrition Survey Rolling Programme entre 2008 et 2012.

Dans cette recherche on a utilisé les programmes alimentaires entièrement documentés de 768 enfants âgés de 4 à 10 ans et de 852 enfants âgés de 11 à 18 ans. Ces 1.620 «calendriers» alimentaires comme on dirait vont dire de ces enfants, concernaient une période de 4 jours, et ont été étudiés et évalués par des experts.

Pour chaque enfant on a évalué des informations telles que le sexe, la taille, son poids, on a calculé l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et ensuite, après une analyse statistique et une étude des données, les experts ont exporté leurs conclusions à propos de la façon dont le programme alimentaire de l’enfant est associé avec son poids corporel.

CONCLUSION: L’étude statistique de toutes les données a amené les experts à la conclusion que les enfants ne courent absolument aucun risque d’augmenter leur poids, même si leur dîner était à 22 heures!

Mais que se passe-t-il avec la qualité des repas infantils?

Peut-être ils sont liés à l’obésité?

Quel est le rôle des glucides dans l’alimentation des enfants et quelle est sa relation avec leur poids?

Les glucides sont importants à la fois pour l’alimentation et pour le bon fonctionnement de notre corps, comme le cerveau a besoin de glucose afin de travailler! L’obésité d’autre part est due principalement à l’énergie (que l’enfant reçoit de ses repas) et qui est plus que celle dont le corps a besoin pour fonctionner. Ainsi, cette énergie excessive, est convertie en graisse et est stockée dans le corps de l’enfant. Cette énergie provient à la fois de la consommation de protéines, de graisses et de glucides!

La plupart des enfants obèses ont un modèle commun:


  • une augmentation de l’apport alimentaire

  • une faible activité physique

  • des aliments de mauvaise qualité

Vérifiez la qualité et la quantité des repas de vos enfants et créez un programme hebdomadaire d’exercice, de sports et de jeu! Avec une alimentation prudente et nutritive et avec une activité physique régulière, votre enfant n’est pas en risque d’obésité!