Les taux de sucre élevés est une situation qui cause de l’inquiétude pour beaucoup de gens, et cela parce qu’ils ont été liés au diabète!diabete-phenq-france

Mais qu’est-ce qui vaut vraiment avec le sucre sanguin élevé?

Comment puis-je savoir si je suis diabétique ou non?

Quelle est la relation finalement entre le sucre sanguin elevé et le diabète?

Quoi parmi ce que nous savons sont des «mythes» et quoi «réalités»?

C’est vrai que la majorité des gens a assimilé à l’esprit les niveaux élevés de sucre sanguin avec le diabète. Mais un individu peut souffrir de niveaux de sucre elevés dans le sang, mais sans toucher les niveaux dangereux associés au diabète.

CONCLUSION: Il y a une relation entre le sucre sanguin elevé et le diabète, mais cela ne signifie pas que le sucre élevé implique (au moins pas toujours!) aussi l’existence de diabète!

Mais qu’est-ce que le diabète? Si nous ne parvenons pas à comprendre ce qui est vraiment le diabète et qu’est-ce qu’il signifie pour notre santé, nous ne pourrons jamais de le séparer aussi des niveaux élevés de sucre sanguin. Le diabète est donc une maladie du métabolisme qui est associée à l’insuffisance partiale ou, dans certains cas, totale d’une hormone fondamentale, l’hormone «insuline».

L’insuline est une hormone vitale qui est produite par le pancréas, et joue un rôle clé dans le métabolisme des glucides dans le corps! Essentiellement, l’insuline, affecte tous les tissus du corps, et facilite l’absorption du glucose par toutes les cellules. En d’autres termes, l’inuline, est la substance qui contrôle et détermine les niveaux de l’énergie réserve du corps, tout en affectant significativement dans le système nerveux du corps et son poids corporel.

Mais quand est-ce que les taux de sucre laissent présager un diabète?

À partir de quel niveau les taux de sucre sont au-delà des valeurs normales et sont considérés comme élevés?

Quand est-ce que les taux élevés de sucre apparaissent habituellement dans la journée et pourquoi?

Dans un premier temps il faut mettre les niveaux de sucre dans une échelle compréhensible pour tout le monde afin de pouvoir traduire les chiffres du sucre en réalité par rapport à l’état de sa santé.

  • TAUX NORMAUX DE SUCRE (le matin après un jeûne nocturne classique): 70-99 mg/dL
  • TAUX NORMAUX DE SUCRE (au cours de la journée après un repas): <140 mg/dL
  • TAUX DE SUCRE D’UN INDIVIDU DIABÉTIQUE (le matin après un jeûne nocturne classique):> 126 mg/dL
  • TAUX DE SUCRE D’UN INDIVIDU DIABÉTIQUE (au cours de la journée après un repas):> 200 mg/dL
  • TAUX ÉLEVÉS DE SUCRE D’UN INDIVIDU NON DIABÉTIQUE (le matin après un jeûne nocturne classique): 100-125 mg/dl
  • TAUX ÉLEVÉS DE SUCRE D’UN INDIVIDU NON DIABÉTIQUE (le matin après un jeûne nocturne classique): 141-199 mg/dl

ATTENTION: Nous voyons clairement donc que les taux de sucre élevés ne signifient pas nécessairement aussi l’existence de diabète, mais un individu avec des niveaux élevés de sucre risque à un moment donné dans l’avenir d’avoir de diabète! En effet, si cet individu souffre aussi de cholestérol élevé, de pression artérielle ou de syndrome métabolique, il y a un risque sérieux de souffrir de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral, de maladies vasculaires, ou même de dysfonction érectile!

Quelles sont les causes des taux élevés de sucre qu’ils peuvent aussi conduire au diabète?

Quels facteurs influent aussi sur les niveaux de sucre?

Quel rôle l’alimentation sur les taux de sucre?

Les principales raisons qui affectent sur le sucre sont:

  • la mauvaise alimentation
  • l’obésité
  • divers médicaments et produits chimiques
  • diverses maladies endocriniennes
  • certains syndromes génétiques
  • la perturbation de la molécule d’insuline
  • la maladie du pancréas

Quels signes témoignent du diabète (et bien sûr aussi des niveaux de sucre élevés)?

  • les infections fréquentes
  • les infections fongiques des organes génitaux
  • les furonculoses cutanées
  • la gingivite
  • la parodontite
  • les infections fongiques graves des ongles
  • la somnolence
  • la bouche sèche
  • la fatigue
  • la faiblesse et l’épuisement
  • la perte de poids
  • la polydipsie
  • l’appétit augmentée
  • la polyphagie
  • la miction fréquente
  • l’incapacité à se concentrer
  • la démangeaison de la peau
  • la vision floue
  • la nausée
  • le vomissement
  • les écorchures sur la peau
  • la cicatrisation lente
  • l’engourdissement dans les jambes
  • la douleur aux pieds