Aliment préféré… faut-il l’oublier???

Ce que nous avons tous dans notre esprit quand on entre dans le processus de se débarrasser du surpoids, que ce soit 2-3 kilos ou beaucoup plus, c’est que (malheureusement!) il faut renoncer à tous nos aliments préférés et se limiter à des légumes bouillis, des salades et des alimenta insipides… qui n’ouvrent pas notre appétit et ne nous donnent pas de courage afin de supporter cette souffrance!

pizza-phenq-france

Moi, à partir de mon expérience personnelle, je peux garantir que pour moi le système “couper tout afin de perdre du poids! n’a jamais fonctionné”! Après juste une semaine de privations j’avais marré et j’abandonnait toute tentative, en recommençant à manger tous les aliments (et avec même plus de zèle)!

Des régimes exhaustifs: Pourquoi ils ne fonctionnent pas???

Selon des études scientifiques, les gens qui ont recours à des régimes extrêmes de privation, ont avaient moins d’efficacité à long terme dans la perte de poids, que les gens qui se consacraient à un jour par semaine de manger leur aliment préféré!

Il n’est pas un hasard si la plupart des plans alimentaires, ont le dimanche libre (pas un menu spécifique)! L’individu peut manger l’aliment qu’il a envie, la collation qui lui a manqué… ou même le dessert délicieux qu’il ne peut pas sortir de son esprit.

Selon les études, les gens qui permettaient à eux-mêmes un jour alimentaire libre, étaient plus joyeux, plus calmes et plus heureux, tout en suivant avec une plus grande dévotion et zèle le reste de la semaine leur programme alimentaire!

NOTE: Un peu de grâce rend le programme barbare d’un régime beaucoup plus durable! Elle ravive le moral de l’individu, lui améliore l’humeur et lui donne le courage de continuer! Il est donc extrêmement important, quel que soit l’objectif que nous voulons atteindre (petit ou grand), de consacrer une journée à nos “envies”!

Seulement deux morceaux de pizza le samedi soir, peuvent nous faire sentir complètement rafraîchis et avec de nouvelles forces et une volonté inflexible d’atteindre notre objectif!

NOTE: Bien sûr. Même les irrégularités, devront être faites dans une certaine mesure et non effrontément! Nous définissons un jour précis de la semaine que nous laisseront le menu libre, et nous prédéterminons quelle irrégularité nous sera permise (car, bien sûr, il ne faut pas permettre à faire toutes ensemble!).

Avec cette méthode, l’une semaine nous pouvons manger la pizza que nous avions rêvé, l’autre les profiteroles qui nous clignait à la pâtisserie… et l’autre à boire autant d’alcool nous voulions et nous n’était pas permis! Ainsi, nous acquérons des cibles et des motivations, et le régime devient un jeu plus intéressant!