Neuroscience: Une science merveilleuse qui étudie un “miracle”

Il s’agit d’une science relativement nouvelle qui s’occupe de la matière grise du cerveau. La neuroscience est une science entre la biologie et la médecine, qui a mis comme objectif à clarifier ce qui nous fait sentir heureux!neuroscience_phenq-france

Le fonctionnement de notre Système Nerveux Central (SNC), ainsi que celui de notre cerveau, sont le sujet d’étude de cette science étonnante et extrêmement intéressante, qui étudie à la fois les processus volontaires mais aussi involontaires qui sont effectués par cet organe complexe et qui affectent le comportement, la psychologie et les fonctions cognitives de l’individu.

HISTORIQUE: Des témoignages veulent la neuroscience avoir des racines il y a plusieurs siècles, dans la Grèce antique même dans l’époque d’Hérodote. L’étude du cerveau, a toujours été un sujet de l’exploration et bien sûr d’admiration, anciennement avec des moyens plus simples, et maintenant avec ses représentations modernes.

Des décisions difficiles ou tout simplement un problème neurologique?

Selon des études récentes de neuroscientifiques, la prise d’une décision importante, peut réduire significativement le stress et l’anxiété et apaiser le sentiment d’inquiétude et d’insécurité à la personne.

Il est donc pas un hasard le fait, qu’après la prise d’une décision importante dans votre vie, vous vous sentez un soulagement illimité et un sentiment de satisfaction et (nous pourrions dire) de paix!

La prise d’une décision n’est pas une situation à une dimension. Pour prendre une décision il faudra définir un sujet, un but, un désir. Le premier stade donc est effectué avec l’introduction de l’objectif.

Ensuite, afin de parvenir à la réalisation de chaque objectif, il faudra éviter des impulsions négatives et des pensées pessimistes, surmonter la peur et l’insécurité, et bien sûr prendre des décisions! Le deuxième stade donc est réalisé avec le dévouement à la réalisation de l’objectif fixé.

Tout ce processus pour la création d’un désir, l’établissement d’un objectif – une fin en soi et le dévouement à sa réalisation, conduit la personne à une autre perception du monde et à une décharge d’émotions négatives (stress, peur, pessimisme, tristesse).

Des décisions bonnes ou mauvaises???

Ne vous dépensez pas à trouver la meilleure décision… juste obtenez une décision assez bonne, satisfaisante ou passable!

La nécessité de trouver la meilleure décision indique une activité émotionnelle intense qui ne réalise que d’augmenter votre anxiété et le sentiment d’insécurité. Cette situation intense affecte le fonctionnement du cerveau et alerte son cortex préfrontal ventromédian.

Au contraire, lorsque vous entrez dans le processus de reconnaître et de distinguer la meilleure décision de la décision adéquate et satisfaisante, l’extérieur du cortex préfrontal dorsal du cerveau est allumé et vous vous sentez maintenant que vous possédez le plein contrôle, vous vous sentez en sécurité, vous vous sentez calme et détendu.

CONCLUSION: Ce qui compte n’est pas la prise de la MEILLEURE DÉCISION mais la prise d’une BONNE DÉCISION qui va libérer votre esprit et votre âme de sentiments désagréables et d’angoisses! Prenez une décision et laissez de côté les procrastinations!